En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
Loire-Atlantique - Vendée
Signature de la convention de partenariat entre BOVINEO, COVIA et TER'ELEVAGE et la MSA.

Sécuriser les opérations d'embarquement de bovins

Mis à jour le 29/05/2015

La MSA Loire-Atlantique – Vendée, BOVINEO, COVIA et TER'ELEVAGE ont signé une convention de partenariat pour agir face aux risques lors des opérations d'embarquement des bovins.

Pour un embarquement organisé et réussi



Les risques d'accidents lors des opérations d'embarquement de bovins sont un constat partagé par tous les acteurs de la contention : chauffeurs, éleveurs, coopératives.

La phase la plus délicate intervient quand les animaux refusent de monter ; ils peuvent reculer, faire demi-tour et bousculer le chauffeur ou et l'éleveur qui sont alors exposés à des risques d'écrasements contre les barrières voire de chutes ou de piétinements.

Un accident  peut remettre en cause l'embarquement, toucher à l'intégrité physique du chauffeur ou de l'éleveur et compromettre le bien être de l'animal.

La volonté commune d'agir pour limiter les risques se concrétise aujourd'hui par la signature d'une convention de partenariat entre la MSA Loire-Atlantique – Vendée et les organisations de productions commerciales (OPC) : BOVINEO, COVIA et TER'ELEVAGE.

L'objectif principal est de renforcer la sécurité des chauffeurs et de sensibiliser les éleveurs dans le domaine de la contention. Un embarquement organisé et réussi constitue un gain de temps pour chaque acteur, qu'il soit chauffeur, éleveur ou coopérative.

Les phases de la convention

La convention de partenariat engage les signataires à promouvoir la prévention lors de ces opérations. Elle s'articule en trois phases.
 
  • Une phase d'identification et de pré-évaluation des sites jugés à risques réalisée par les OPC avec la contribution de la MSA. Un questionnaire simple a été réalisé puis distribué aux chauffeurs et aux techniciens afin de recenser les exploitations où l'embarquement est jugé délicat. Une formation obligatoire fut organisée le 20 mai 2015 à destination des techniciens-conseil des OPC. Ces derniers rencontreront les éleveurs pour envisager conjointement les solutions d'amélioration des situations d'embarquement des bovins.
  • Une phase de diagnostic réalisée par un technicien-conseil de chaque OPC. Le diagnostic a pour objectif d'engager un échange avec l'éleveur afin de trouver des solutions organisationnelles ou matérielles pour un embarquement sécurisé.
  • Une phase de réalisation des mesures de prévention. A l'issue du diagnostic, l'éleveur se verrait accompagné financièrement pour réaliser les mesures nécessaires pour sécuriser les situations de travail.
     

Chiffre clé

192
C'est le nombre d'accidents de travail survenus lors des embarquements de 2008 à 2014 sur les départements de Loire-Atlantique et de Vendée,